Le végétarisme et le bodybuilding

Q : Je suis un bodybuilder végétarien et je pense devenir végétalien. Je pèse actuellement 82 kg et mesure 1.78 m.

R : Sachez d’abord que vous allez certainement garder la même taille ! Si vous faites les efforts nécessaires, vous pouvez également préserver votre poids de corps et votre masse musculaire. Mais cela risque de ne pas être facile !

Le régime des végétariens est souvent limité par la disponibilité des aliments acceptables quand les repas sont pris à l’extérieur, par rapport à chez soi ou l’on peut avoir un choix beaucoup plus grand de produits de qualité. Étant végétarien, vous avez certainement appris à être bien plus attentif qu’un non végétarien à la préparation de la nourriture que vous consommez à la maison ou que vous emportez avec vous.
Pour les bodybuilders végétariens, il est nettement plus difficile d’aller au restaurant et de manger sur le pouce. Mais des idoles du bodybuilding comme Bill Pearl ont associé avec succès un plan diététique lacto-ovo-végétarien (il consomme des laitages et des oeufs) et le mode de vie culturiste.

Passer de végétarien à végétalien (vous ne mangerez alors aucun produit du règne animal, pas même les oeufs ou le lait) est un changement diététique aussi important que de passer d’un régime carnivore à un régime totalement exempt de viande. C’est particulièrement difficile pour un bodybuilder, mais c’est réalisable.

Il faut d’abord vous concentrer sur le total calorique. Le fait de supprimer le lait et les oeufs, deux excellents sources de protéines à forte densité calorique, élimine des calories faciles à consommer, ainsi que tout shake protéiné réalisé à partir de ces sources. Il est capital de remplacer ces calories par des sources exclusivement végétales si vous cherchez à maintenir votre poids de corps et votre masse musculaire.

Deuxièmement, il faut vous concentrer sur les protéines en mangeant assez de soja, de riz et de haricots pour vous assurer que vous absorbez toutes les protéines nécessaires à l’entretien de votre capital musculaire. Je vous recommande de consommer quotidiennement au moins 2,2 g de protéines par kilo de poids de corps.

Pour faire du muscle, les sources protidiques végétaliennes sont quelque peu inférieures à la viande, aux oeufs et au lait, mais pas au point d’entraver véritablement vos efforts de culturiste.

Si vous respectez ces deux repères lors de l’élaboration de votre régime de bodybuilder, vous devriez être capable de préserver votre musculature actuelle. Pour gagner de la masse, il vous faudra être extrêmement vigilant, en augmentant les calories et en veillant à fournir à votre corps toutes les protéines dont il a besoin pour le développement musculaire.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *