Trois exercices pour muscler les mollets

Tous les muscles muscles n’exigent pas des matériels spécifiques pour se développer, notamment les mollets. Ces derniers peuvent s’élargir en pratiquant juste un exercice  débout sur une jambe. En effet, l’exercice peut se réaliser librement chez soi. Les mollets debout sur une jambe ne demandent qu’une cale, un step ou autres supports d’équilibre. Vous pouvez également utiliser des haltères pour servir de lest. La musculation des mollets vise fondamentalement les muscles jumeaux et les soléaires. Voici trois exercices recommandés pouvant tonifier et affiner  les muscles des mollets.

Exercice 1 : Mollets à la presse à cuisses

Ce mouvement a pour but de muscler les mollets jumeaux et soléaires. Il est très bénéfique pour les personnes souffrant de mal de dos et qui ne peuvent pas réaliser les exercices de mollets debout. L’exercice vise les muscles du triceps sural avec les soléaires. Pour pratiquer cet exercice efficacement, il faut :

  • Au départ, bien régulariser le poids sur la machine, puis s’installer sur la presse à cuisses, le dos et les fesses bien calés au siège.
  • Bien adapter la hauteur de la plate-forme de manière à pouvoir la pousser avec la pointe des pieds.
  • Pousser légèrement la plateforme à la force des mollets sans courber les genoux.
  • Inspirer pendant la descente de la charge et expirer à  la remontée. Il faut bien laisser les abdominaux se contracter.

Exercice 2 : Mollets debout

Ces mouvements ont pour but de travailler particulièrement sur les jumeaux. Ces derniers sont composés de fibres lentes et de fibres rapides; ce qui nécessite de travailler alternativement en séance longue et courte. En fait, il est indispensable de débuter le travail des mollets par le biais des exercices de musculation mollets debout et de terminer par les mouvements assis. On peut les pratiquer à une jambe. On pose l’avant d’un pied sur le bord d’un support ayant une hauteur d’environ 10cm, laissant le talon libre. L’autre pied en suspension, le genou fléchi. La main correspondant au pied fléchi tient une barre stable pour maintenir l’équilibre, la main inverse tient un poids comme lest. En vous appuyant sur la pointe du pied, faites monter et descendre le talon le plus haut et le plus bas possible. Inversez ensuite les pieds et les mains pour continuer. Ainsi on effectue un mouvement en vue de la musculation des mollets

Exercice3 : Mollets assis

Les Mollets assis consistent à travailler les soléaires qui font partie d’un muscle robuste de la jambe permettant l’extension du pied. Puisque les muscles soléaires constituent de fibres lentes, il vaut mieux alors exercer une série plus longue. Ce type d’exercice de développement des mollets est la phase finale de la musculation. Assis sur une chaise, les pieds posés sur une cale avec une charge de quelques kilos sur les genoux, laissant les talons balancer , on fait monter et descende alternativement les talons, tout en s’appuyant sur l’avant des pieds. Mais évitez de brusquer le mouvement pour obtenir un bon résultat. L’inspiration se fait lors de la descente et l’expiration en remontant la charge. Ainsi on aura des soléaire bien tonifiés.

Les mollets sont comme les autres muscles qui pourraient se développer en faisant des entrainements permanents et bien maîtrisés. Pour réussir à muscler vos mollets, il faut que les exercices soient associés au bon nombre de séries adaptées et au bon nombre de répétitions à chaque série. Si ces conditions sont respectées, vous aurez l’avantage de découvrir vos mollets bien structurés comme tous les autres muscles. A force de s’entraîner, on aura enfin des mollets bien raffermis.

D’autres possibilités

Il existe d’autres possibilités pour développer les muscles des jambes notamment les mollets. Il suffit d’utiliser une chaise. En s’appuyant confortablement sur le dossier de la chaise , on lève une jambe bien tendue, puis on relâche lentement pour la remonter ensuite. . En pratiquant cet exercice, il faut souffler en remontant les jambes.

Vous avez donc la possibilité de varier les techniques d’entrainement en fonction des séries longues, courtes, exécution rapide, lente, isométrique, séries dégressives… et en variant la puissance des mouvements et l’orientation des pieds. En pratiquant ces conseils, vous aurez, au fil du temps, les super mollets dont vous rêvez. Il faut noter que le bon résultat ne dépend pas de l’excès d’exercices mais du travail  selon les prescriptions.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *